L'Humain d'abord - Pour une 6ème République

Forum d'information et de discussion politiques - Mer 26 Juil - 0:38
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chut !!! Facebook et Apple : Le féminisme au congélateur (Humanité) + l'eugénisme 2.0 est libre, soft et clean (Politis) + Congélation d'ovocyte : l'anti-féminisme et l'anti-humanisme de Facebook et Apple (Lib'éthik)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 5167
Date de naissance : 18/05/1952
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 65
Localisation : 21500 Montbard

MessageSujet: Chut !!! Facebook et Apple : Le féminisme au congélateur (Humanité) + l'eugénisme 2.0 est libre, soft et clean (Politis) + Congélation d'ovocyte : l'anti-féminisme et l'anti-humanisme de Facebook et Apple (Lib'éthik)   Ven 17 Oct - 11:23


_________________
« Le capital est semblable au vampire, ne s'anime qu'en suçant le travail vivant et, sa vie est d'autant plus allègre qu'il en pompe davantage. » Karl Marx


Lionel Parisot


Dernière édition par Admin le Sam 22 Nov - 12:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://l-humain-d-abord.forumactif.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 5167
Date de naissance : 18/05/1952
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 65
Localisation : 21500 Montbard

MessageSujet: Re: Chut !!! Facebook et Apple : Le féminisme au congélateur (Humanité) + l'eugénisme 2.0 est libre, soft et clean (Politis) + Congélation d'ovocyte : l'anti-féminisme et l'anti-humanisme de Facebook et Apple (Lib'éthik)   Lun 27 Oct - 9:45


_________________
« Le capital est semblable au vampire, ne s'anime qu'en suçant le travail vivant et, sa vie est d'autant plus allègre qu'il en pompe davantage. » Karl Marx


Lionel Parisot
Revenir en haut Aller en bas
http://l-humain-d-abord.forumactif.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 5167
Date de naissance : 18/05/1952
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 65
Localisation : 21500 Montbard

MessageSujet: Congélation d'ovocyte : l'anti-féminisme et l'anti-humanisme de Facebook et Apple (Lib'éthik)   Sam 22 Nov - 12:36

Congélation d'ovocyte : l'anti-féminisme et l'anti-humanisme de Facebook et Apple

Dans un élan de générosité envers les femmes, Apple et Facebook viennent de proposer une aide financière à leurs salariées qui voudraient congeler leurs ovocytes pour ne pas compromettre leur carrière. Pourtant, de nombreuses associations féministes dénoncent cette initiative qui alimente en réalité l'idée que la femme qui a des enfants est un fardeau pour l'entreprise. Le Ministre de la Santé Marisol Touraine posait d'ailleurs la question : " Est-ce que l'objectif, c'est de demander à des femmes de ne pas avoir d'enfants au moment où elles le souhaitent, pour pouvoir être plus disponibles pour leur entreprise ? "

Christy Jones, fondateur d'Extend Fertility, se réjouit pour sa part de la nouvelle, convaincu que la congélation d'ovocytes " peut aider les femmes à être des êtres humains plus productifs. " Les femmes sont donc poussées à entrer dans une démarche d'efficacité productive, et c'est ce qui nous confronte aujourd'hui aux enjeux bioéthiques de la Procréation Médicalement Assistée (PMA, qui englobe les fécondations in vitro et les inséminations artificielles), mais aussi de la Gestation Pour Autrui (GPA). Voici ce qu'en dit le philosophe Fabrice Hadjadj : " La maternité se rapporte à la gestation, et la gestation consiste à accueillir en soi un processus obscur, mystérieux, qui aboutit au surgissement d'un autre et qui donc nous échappe deux fois : dans son opération et dans son terme. La technique se rapporte à la fabrication, et la fabrication consiste à produire quelque chose à l'extérieur de soi (ce qui est la seule possibilité masculine), selon un processus contrôlé, transparent même: in vitro. Voilà pourquoi je ne dirais pas que le mystère de la maternité est menacé par les nouvelles technologies, mais que la maternité est le lieu même du mystère, et qu'elle constitue une résistance radicale, meilleure que tous les discours, à l'emprise technocratique. Elle seule peut garantir que la venue d'un enfant soit un événement et non le résultat d'un programme. "

Fabrication, programme... Finalement, Facebook et Apple se font les ambassadeurs de l'idéologie transhumaniste, qui consiste à  vouloir user de la science pour faire de l'homme un cyborg, c'est-à-dire un surhomme, amélioré par la technique. Car le corps serait obsolète. C'est pourquoi des scientifiques travaillent par exemple sur des techniques de stimulation cognitive pour améliorer les capacités de notre cerveau. Notons que de telles technologies, onéreuses, creuseront les inégalités. Ainsi sera-t-il plus facile pour un sportif d'accéder à une prothèse en vue d'améliorer ses performances que pour une personne handicapée, rarement aisée, de l'acquérir pour compenser la perte de sa jambe.

Pourtant, au départ, la technique apparaît pleine de belles intentions. Mais elle tend aujourd'hui à ne plus se soucier de guérir. L'exemple de l'infertilité est symptomatique de cette tendance. Les alternatives proposées, PMA et GPA, nous sont présentées comme une opportunité unique dans le malheur des couples stériles (et il est vrai que la souffrance de ces couples est immense). Mais où est passé le souci de guérir, quand on oublie complètement la souffrance psychique d'un enfant qui sait qu'il a été congelé, voire même qu'il a été fabriqué avant son frère ou sa sœur, mais implanté après ? La mère elle-même n'est pas guérie puisque ces techniques ne font que contourner le problème. Seule la naprotechnologie, méthode peu connue autrement appelée procréation naturelle médicalement assistée, s'interroge sur les causes profondes de l'infécondité de ses patients. Mais ses résultats plus qu'encourageants sont tus par les médias, contribuant ainsi à en empêcher le développement. La technique, qui est censée améliorer la médecine, est aujourd'hui en train de la faire disparaitre.

Quid aujourd'hui du serment d'Hippocrate ? Une première violation a permis aux soignants de faire mourir. Désormais, la médecine devient une science d'amélioration de l'homme. Après tout, la suite est logique. L'avortement et l'euthanasie permettent d'éliminer les plus faibles, la FIV permet de sélectionner les plus forts. En effet, cette dernière donne déjà à l'homme le pouvoir de fabriquer des enfants. Le fameux slogan " Un enfant si je veux, quand je veux " est désormais obsolète. La contraception a déjà garanti le " si ", la congélation le " quand ", et c'est désormais le temps du "comme je veux". Reposant sur une méthode sélective, la FIV nécessite en effet l'élimination de nombreux embryons. Aux Etats-Unis, on est même dans une démarche eugénique, certaines cliniques proposant le choix du sexe de l'embryon. Bientôt, on pourra même gommer les défauts, choisir la couleur des yeux, etc. Nous n'acceptons plus l'imperfection, comme en témoigne la critique du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) sur la vidéo " Dear Future Mom " réalisée par de jeunes trisomiques. Alors que ces enfants voulaient témoigner de leur vie heureuse, le CSA a dénoncé un spot qui «peut paraître ambigu et ne pas susciter une adhésion spontanée et consensuelle». On voudrait aller, par la technique, vers un homme parfait et autonome... mais seul. Et ce faisant, on tend à couper toute relation, et non plus seulement la relation d'amour entre le père et la mère.

Le propre de la raison humaine réside dans l'ouverture à l'autre, non dans la compétition. Et ce qui fait de l'homme un être social, c'est la conscience de son imperfection et par conséquent de son besoin de l'autre. Pour cette raison, nous devrions nous alarmer de cette société naissante, remplie de clones à l'aspect aussi impersonnel qu'un visage marqué par un abus de chirurgie esthétique, et complètement intolérante envers l'imperfection. Le corps, de l'embryon à l'adulte, devient ainsi un bien industriel, avec toute la marchandisation qui s'en suit immanquablement. Or, si la sélection des enfants offusque encore notre temps, celle des biens industriels est acceptée par tous. Ainsi, la question centrale est la suivante : l'embryon est-il déjà un être humain ? Si tel est le cas, cette marchandisation est scandaleuse.

Se poser la question, c'est déjà renoncer à faire de la loi ce qui définit le bien et reconnaître que la loi découle de la morale, et non l'inverse. Le problème réside aujourd'hui dans le fait que le bien est défini par le progrès, notamment le progrès technique. Il nous faudrait user de tout ce que la technique nous permet de faire, indépendamment de toute considération éthique. Quelques restes d'une morale perdue poussent le législateur à définir des délais après lesquels il n'est plus possible de porter atteinte à l'embryon. Cela n'empêche pas le handicap d'être considéré comme une raison suffisante pour avorter jusqu'à deux heures avant l'accouchement : retarderait-il l'entrée d'un embryon dans la famille humaine ? Toute limite juridique est donc arbitraire, ne correspondant à aucun fondement moral, sauf à considérer qu'un changement de nature ferait soudainement basculer l'embryon dans l'humanité.

Et quand aurait lieu ce changement de nature ? Il serait aberrant d'affirmer que l'accouchement ou la section du cordon ombilical représentent un changement de nature. D'autres affirmeront que l'embryon devient homme par la formation du cœur. Mais comment affirmer qu'un organe que nous partageons avec l'ensemble du monde animal nous confère notre humanité ? A l'heure de l'éloge de la rationalité, il est plus répandu de penser que l'homme n'est homme que lorsqu'il est doté d'un cerveau. Mais le cerveau ne termine son développement qu'après la naissance. Faudrait-il en attendre le terme pour qu'un individu puisse être considéré comme étant pleinement homme ? De plus, définir l'homme par sa seule capacité à raisonner représente un danger totalitaire, celui de reléguer les personnes souffrant de déficiences intellectuelles à un statut d'homme diminué.

Seule l'hypothèse  d'une humanité présente dès la conception nous semble ainsi soutenable, l'ensemble des éléments anthropologiques du futur adulte étant déjà présent dans l'embryon. Ne parlons-nous pas dés le départ d'embryon humain, distinct d'un embryon canin ou bovin ? Une nouvelle vie humaine existe dés la conception, ce qui exclut toute forme d'élimination. Sur cette base, et aussi terrible que puisse être l'épreuve de l'infertilité pour les couples concernés, celle-ci ne peut en aucun cas justifier la sélection des embryons dans le cadre d'une FIV.

Jacques Testard, pourtant auteur du premier succès d'une FIV humaine en France, craint lui-même une multiplication des " possibilités de dérives vers le choix d'enfants sur catalogue " . Je termine en lui laissant la parole : concernant la condition des femmes, " ce ne sont pas des solutions biologiques ou médicales qui vont changer les choses. Ce sont des artifices dont les femmes sont les victimes. C’est toujours sous couvert de compassion que ces idées avancent dans nos sociétés démocratiques. Il n’est pas innocent que des entreprises comme Apple ou Facebook, porteuses d’une idéologie, initient ce mouvement.
N’oublions pas que Google finance les recherches sur le transhumanisme. En France, cela nous paraît un peu fou mais aux États-Unis, cela représente des investissements énormes. Facebook est une multinationale qui s’adresse aux amis et aux amis d’amis… Les idées se répandent très vite et se nivellent. " Ainsi, en plus de menacer des milliers d'enfants, cette proposition menace les femmes et, plus largement, l'Homme.

Lire aussi :

Manipulation, l'expérience secrète

Homophobe et pro-national

Le pire des mondes

_________________
« Le capital est semblable au vampire, ne s'anime qu'en suçant le travail vivant et, sa vie est d'autant plus allègre qu'il en pompe davantage. » Karl Marx


Lionel Parisot
Revenir en haut Aller en bas
http://l-humain-d-abord.forumactif.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 5167
Date de naissance : 18/05/1952
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 65
Localisation : 21500 Montbard

MessageSujet: Re: Chut !!! Facebook et Apple : Le féminisme au congélateur (Humanité) + l'eugénisme 2.0 est libre, soft et clean (Politis) + Congélation d'ovocyte : l'anti-féminisme et l'anti-humanisme de Facebook et Apple (Lib'éthik)   Sam 22 Nov - 13:06

Circulez, il n'y a rien à dire. Il serait possible de commencer par boycotter Facebook, mais le Narcisse qui sommeille en nous veille.
Facebook, symbole du capitalisme pourrissant, et consort peuvent donc sévir tranquilles : ils savent que, quoiqu'ils fassent, quoiqu'ils cautionnent, personne ne bougera.
Alors, ils auraient bien tord de se priver.

Titi et Grosminet

_________________
« Le capital est semblable au vampire, ne s'anime qu'en suçant le travail vivant et, sa vie est d'autant plus allègre qu'il en pompe davantage. » Karl Marx


Lionel Parisot
Revenir en haut Aller en bas
http://l-humain-d-abord.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chut !!! Facebook et Apple : Le féminisme au congélateur (Humanité) + l'eugénisme 2.0 est libre, soft et clean (Politis) + Congélation d'ovocyte : l'anti-féminisme et l'anti-humanisme de Facebook et Apple (Lib'éthik)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chut !!! Facebook et Apple : Le féminisme au congélateur (Humanité) + l'eugénisme 2.0 est libre, soft et clean (Politis) + Congélation d'ovocyte : l'anti-féminisme et l'anti-humanisme de Facebook et Apple (Lib'éthik)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» habillage anti uv et cameleon
» Anti cernes studio sculpt
» Meilleur anti-transpirant
» Truc anti-poux naturel?
» Tente anti-UV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Humain d'abord - Pour une 6ème République :: Lu ailleurs-
Sauter vers: