L'Humain d'abord - Pour une 6ème République

Forum d'information et de discussion politiques - Mar 25 Juil - 6:50
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La fronde des syndicats (Miroir Mag) + 1er mai, plus social que jamais (Bien Public) + Divers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 5167
Date de naissance : 18/05/1952
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 65
Localisation : 21500 Montbard

MessageSujet: La fronde des syndicats (Miroir Mag) + 1er mai, plus social que jamais (Bien Public) + Divers   Mer 30 Avr - 16:00

Mercredi 30 avril 2014

Lorsqu’il est arrivé rue de Grenelle, le nouveau ministre du Travail François Rebsamen a assuré qu’il aurait à cœur de protéger les travailleurs tout en se battant pour l’emploi. À la veille de la fête du Travail, les syndicats ne semblent pourtant pas l’entendre de cette oreille.


Après avoir écouté François Hollande défendre la cohérence de sa politique de l’emploi, lundi 28 avril, puis regardé Manuel Valls détailler son programme de stabilité budgétaire, mardi 29 avril, il semble que le compte n’y soit pas.

Le 1er mai, tradition oblige, une partie d’entre eux descendra dans la rue. Même s’ils n’ont pas réussi à créer l’union, ils veulent rappeler au gouvernement quel est son bord politique et se faire ambassadeur d’un mécontentement qu’ils jugent croissant.

François Rebsamen agit-il pour ou contre le Medef ?

Ce mardi 29 avril 2014, l’hémicycle était bien clairsemé pour ce qui s’apparentait à un second discours de politique générale. Le nouveau premier ministre traçait les axes de son programme de stabilité budgétaire, devant les députés. Après avoir recueilli leur fragile confiance, il ne lui restait plus qu’à recueillir celle des salariés. Enfin en théorie.

“ Les salariés ont payé la crise sous la présidence de Nicolas Sarkozy, ils l’ont donc viré et ont voté pour une autre politique. Une AUTRE politique”, martèle Sandrine Mourey, secrétaire générale de l’union départementale de la CGT de Côte-d’Or. “Ils ne voulaient pas être millionnaires du jour au lendemain, juste que la situation s’améliore. Or elle ne s’est pas améliorée. Pire elle s’est dégradée ”.

En Côte-d’Or, pas moins de trois défilés devraient animer la fête du Travail à Dijon, Beaune et Montbard. “ Ce ne sera pas les grands soirs ”, prévient-elle d’emblée, ne s’attendant visiblement pas à un soulèvement populaire. Et pourtant, le gouvernement semble multiplier les actions concrètes en vue d’enrayer la hausse du chômage. Et chose remarquable, Manuel Valls a même demandé lors d’un discours face aux acteurs territoriaux de l’État, à ce que les allégements de cotisations des entreprises servent l’emploi et l’investissement, pas les dividendes.

“ Alléger les cotisations, c’est un cadeau ”, refuse néanmoins Cécile Ropiteaux, secrétaire départementale de la FSU en Côte-d’Or. “ Depuis trente ans, il y a eu au mieux 250 000 emplois sauvegardés ou créés grâce à ces allégements pour un budget qui se chiffre en milliards d’euros. Je n’y crois pas trop ”. Et Sandrine Mourey d’enchérir : “ Le pacte de responsabilité va venir ajouter 30 milliards d’euros d’allégement aux 180 déjà accordés au nom de l’emploi, sauf que ça ne marche pas ”.

Pour le ministre du Travail, François Rebsamen, la priorité des priorités reste pourtant bien cette question de l’emploi. “ J’aurai à cœur d’être tout à la fois un ministre qui protège les travailleurs et en même temps prend en compte l’emploi ”, affirmait-il récemment. Et puis, lors de la campagne pour les élections municipales de Dijon, il avait appelé à plusieurs reprises le gouvernement à la raison afin que sa conduite ne soit pas dictée par le Medef.

Mais enfin pas de quoi convaincre Solidaires 21. Son secrétaire Yves Hollinger, demeure sceptique : “ C’est le même homme qui met en avant l’importance des entreprises dans les travaux de construction du tramway ”. Ce chantier à 400 millions d’euros aurait tout de même permis de recruter 2 000 personnes, dans les entreprises sous-traitantes, en période de crise – qui plus est. “ En voyant comment il a géré le dialogue social dans sa ville, on a de quoi s’inquiéter, on voit de quel côté il penche ”, considère-t-il cependant.

" Si les salariés ne manifestent pas, il n’y a pas de raison que ça s’arrête ! "

Le ministre du Travail promet tout de même de réhabiliter le compromis social. Dans quelques jours se tiendra d’ailleurs la troisième conférence à ce propos. L’Insee considère qu’en 2011, 13,2% de la population régionale – soit 212 000 personnes – vivaient sous le seuil de pauvreté : alors que la moyenne nationale est de 14,3%, faisant de la Bourgogne une région relativement préservée.

“ François Hollande est arrivé au pouvoir il y a bientôt deux ans et depuis, il n’y a pas eu de mesure pour les salariés et les bas revenus ”, regrette amèrement Sandrine Mourey citant une réforme des retraites “ qui allonge les cotisations ”, un plan de sécurisation de l’emploi “ qui ne sert à rien ” et désormais ce pacte de responsabilité “ un sacrifice sans précédent ”.

En effet, cet allégement est conditionné par la réussite du plan de 50 milliards d’économies. “ Le Medef annonce déjà qu’il devra refaire ses marges avant d’embaucher ”. Après ce pack de 18 milliards d’euros économisés par l’État, 11 milliards par les collectivités locales, 10 milliards par l’Assurance maladie et 11 milliards par d’autres dépenses sociales, le pacte de responsabilité est vécu comme la double peine, économiquement mortifère, par les syndicats.

Plutôt optimiste, le gouvernement a d’ores et déjà annoncé qu’il espérait 190 000 emplois supplémentaires grâce à la baisse des cotisations des chefs d’entreprises. Mais c’est l’orientation générale qui tracasse bel et bien les responsables syndicaux.

“ C’est toute cette politique d’austérité, mise en place par François Hollande depuis qu’il est au pouvoir qu’il faut dénoncer ”, encourage Yves Hollinger. “ Il n’y a pas de raison que l’on soit plus tolérant avec lui qu’avec Nicolas Sarkozy ”. C’est pourtant une tendance qui semble se dessiner. “ Il faut laisser le temps aux travailleurs de réaliser ”, justifie Sandrine Mourey. “ L’injustice sociale n’a pas de limites et si les salariés ne sortent pas, il n’y a pas de raison que ceci s’arrête. Je pense au Smic, aux retraites ”.

“ Le virage libéral est encore plus prononcé qu’avant ”, confirme Cécile Ropiteaux. “ Nous allons adresser un carton rouge à l’ensemble du gouvernement ”.

Jérémie Lorand

_________________
« Le capital est semblable au vampire, ne s'anime qu'en suçant le travail vivant et, sa vie est d'autant plus allègre qu'il en pompe davantage. » Karl Marx


Lionel Parisot


Dernière édition par Admin le Dim 4 Mai - 11:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://l-humain-d-abord.forumactif.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 5167
Date de naissance : 18/05/1952
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 65
Localisation : 21500 Montbard

MessageSujet: Re: La fronde des syndicats (Miroir Mag) + 1er mai, plus social que jamais (Bien Public) + Divers   Jeu 1 Mai - 0:11


_________________
« Le capital est semblable au vampire, ne s'anime qu'en suçant le travail vivant et, sa vie est d'autant plus allègre qu'il en pompe davantage. » Karl Marx


Lionel Parisot
Revenir en haut Aller en bas
http://l-humain-d-abord.forumactif.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 5167
Date de naissance : 18/05/1952
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 65
Localisation : 21500 Montbard

MessageSujet: Re: La fronde des syndicats (Miroir Mag) + 1er mai, plus social que jamais (Bien Public) + Divers   Dim 4 Mai - 11:49


_________________
« Le capital est semblable au vampire, ne s'anime qu'en suçant le travail vivant et, sa vie est d'autant plus allègre qu'il en pompe davantage. » Karl Marx


Lionel Parisot
Revenir en haut Aller en bas
http://l-humain-d-abord.forumactif.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 5167
Date de naissance : 18/05/1952
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 65
Localisation : 21500 Montbard

MessageSujet: Re: La fronde des syndicats (Miroir Mag) + 1er mai, plus social que jamais (Bien Public) + Divers   Dim 4 Mai - 17:14

Montbard


_________________
« Le capital est semblable au vampire, ne s'anime qu'en suçant le travail vivant et, sa vie est d'autant plus allègre qu'il en pompe davantage. » Karl Marx


Lionel Parisot
Revenir en haut Aller en bas
http://l-humain-d-abord.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fronde des syndicats (Miroir Mag) + 1er mai, plus social que jamais (Bien Public) + Divers   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fronde des syndicats (Miroir Mag) + 1er mai, plus social que jamais (Bien Public) + Divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les travailleurs victimes de syndicats faibles
» Le Miroir de Cassandre de Bernard Werber
» Miroir et jeux d'éveil auto
» Le plus grand miroir du monde
» Syndicats et entreprise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Humain d'abord - Pour une 6ème République :: Front des luttes-
Sauter vers: